Sélectionner une page

Tarif d’un Community Manager Freelance : comment le calculer ?

yacine kais coaching community managers
Yacine Kaïs, Le coach des community managers

Comment fixer ses tarifs quand on est community manager freelance ? C’est LA question la plus posée par les CM qui se lancent comme indépendants ! Et c’est normal… On entend tout et n’importe quoi sur le sujet. Pourtant, définir le prix de ses prestations en community management n’est pas si compliqué que ça…

Dans cet article, je te partage la méthode que j’utilise et que je te recommande pour calculer tes honoraires en tant que freelance dans le domaine du marketing et de la communication. Cette méthode te donnera un cadre de référence pour déterminer le forfait de tes accompagnements sur les réseaux sociaux. Fini les prises de tête à te demander comment trouver le bon tarif ! 

yacine communauté freelance coaching

 L’erreur classique des CM : fixer des prix trop bas

Les principales craintes des freelances débutants ? Ne pas trouver de clients, ne pas avoir des revenus stables et devoir retourner en entreprise. Toi qui rêve de liberté, pas question de bosser pour quelqu’un d’autre. Il te faut des clients, et vite !

Oui, mais… Pas à n’importe quel prix. Ne fais pas cette erreur classique des community managers qui consiste à fixer des prix trop bas en oubliant qu’il faudra soustraire des charges au montant facturé. Surtout qu’en plus des charges sociales, tout entrepreneur a des frais : comptabilité, déplacements, outils de travail, abonnements…

Sache aussi qu’il te sera difficile de remonter les prix de tes prestations quand tu te rendras compte que tu les as fixés bien trop bas. Les clients ont souvent du mal à accepter les trop grosses augmentations…

À lire : la méthode complète pour démarrer son activité de CM.

 

La méthode pour fixer le prix d’une mission one shot sur les réseaux sociaux

 

Pourquoi les missions one shot se facturent plus chères ?

Les missions one shot ne sont pas les plus intéressantes financièrement pour un freelance. On préfère les contrats qui durent dans le temps pour ne pas avoir besoin de chercher de nouveaux clients en CM régulièrement. Il peut cependant arriver qu’un prospect te demande ce type de mission. Par exemple, on pourrait te demander de rédiger une stratégie social media ou de créer un planning édito pour Instagram. Mais alors, comment facturer ?

Les missions one shot se facturent plus cher que celles récurrentes étant donné que ce ne sont pas celles que l’on veut privilégier. Dans ce cas, tu calculeras tes prix grâce au TJM (taux journalier moyen).

 

Comment calculer son TJM ?

Calculer son taux journalier n’est pas bien compliqué ! Je vais te proposer une méthode simple en seulement deux étapes.

Étape 1 : fixe le salaire net que tu veux gagner.

On va imaginer pour l’exemple que tu cibles un revenu de 30 000 euros net annuel si tu débutes. Pour simplifier le calcul, on va considérer qu’il y a 220 jours travaillés dans l’année et que la part des charges sociales représente 25 % du salaire net. En réalité, c’est plutôt 22,2 % en micro-entreprise (24,4 % si tu as opté pour le versement libératoire).

Étape 2 : calcule ton taux journalier.

  • Salaire net cible : 30 000 euros.
  • Charges sociales : 7 500 euros (25 % du salaire net).
  • Total charges salariales : 37 500 euros (salaire net + charges sociales). C’est ton objectif de chiffre d’affaires si tu veux générer 30K euros net annuel.
  • Montant frais annexes (internet, abonnements professionnelles, formation…) : 5 525 euros (15 % du chiffre d’affaires).
  • Nombre de jours de mission : 132 jours (60 % de jours facturés sur la base de de 220 jours travaillés dans l’année).
  • Tarif à la journée = (Total charges salariales + Frais annexe) / jours de mission
  • Tarif à la journée = (37 500 + 5 525) / 132 = 326 euros.

Eh oui, si on prend tout en compte, il te faut gagner 326 euros la journée pour atteindre ton objectif de salaire annuel net de 30 000 euros ! Je te recommande cette méthode de calcul de tes honoraires si tu es en statut auto-entrepreneur ! Tu peux utiliser un taux de charges sociales de 45% si tu es en société.

 

Quel est le taux journalier moyen du community manager freelance ?

Pour résumer, voici le taux journalier d’un CM freelance :

  • débutant : 250 euros ;
  • senior : 600 euros ;
  • moyenne : 350 euros.

 

Comment calculer le prix de sa prestation one shot sur les réseaux sociaux grâce au TJM ?

Pour calculer le prix de ta prestation en social media, tu dois évaluer le nombre de jours nécessaires pour réaliser la mission et le multiplier par le taux journalier. Par exemple, une stratégie réseaux sociaux pourrait te prendre 3 jours et un planning édito 1 jour. Ne sous-estime ni ton TJM ni le temps que va te prendre une mission pour ne pas être perdant !

 

La méthode pour fixer son tarif en community management freelance pour des missions récurrentes

 

Pourquoi les missions régulières ne se facturent pas au temps passé ?

Voici les missions intéressantes pour les CM freelances : les missions long terme ! Pour un accompagnement sur la durée, on oublie le TJM ! Tu n’es pas employé, et tu ne vends donc pas un temps de travail, mais un résultat.

 

Comment éviter les missions qui ne sont pas rémunératrices en CM ?

J’aimerais que tu changes ton mindset :

  • Arrête de communiquer ton taux journalier (ou pire ton taux horaire) à tes clients pour justifier tes honoraires
  • Cesse également de proposer des packs d’offres à des prix différents. Propose une seule offre à ton client, celle qui va apporter le plus de valeur.
  • Arrête de calculer tes tarifs en fonction du nombre de posts que tu vas créer.

Eh oui, je sais, c’est probablement ce que tu pensais être le mieux à faire. Mais si tu as déjà essayé ces méthodes, tu t’es probablement rendu compte que ça ne fonctionnait pas. Tes clients ne comprennent pas tes prix et cherchent à les baisser. Pire, quand tu acceptes de vendre tes prestations au rabais, tu te retrouves à faire un travail peu qualitatif et tu rentres dans un cercle vicieux que j’appelle “le cercle de la m*rde” (au moins tu t’en souviendras).

“Le cercle de la m*rde” c’est quand tu casses tes prix et que tu te retrouves payé une misère pour faire une prestation qui apporte très peu de valeur. Par exemple, tu acceptes de créer 4 posts par mois pour 200 euros même si tu sais pertinemment que ton client n’aura pas de résultats. Lorsqu’il se rendra compte que la prestation n’apporte pas de résultats, il pourrait faire appel à un autre CM, peut-être encore moins cher. De quoi terminer la relation en étant frustrés des deux côtés…

 

Quelle est la meilleure manière de fixer un prix pour une mission régulière ?

Voyons maintenant comment fixer ses tarifs pour une offre régulière. Au lieu de t’embêter à créer des packs, tu vas réfléchir à LA meilleure offre pour ton client en CM. Regarde tout ce que tu dois faire pour que ton client puisse avoir des résultats et atteindre ses objectifs. Liste toutes ces tâches.

Voici quelques exemples :

  • mise en place d’une stratégie ;
  • analyse de la concurrence ;
  • création des visuels ;
  • rédaction de posts ;
  • choix des hashtags ;
  • shooting photo ;
  • contact avec des influenceurs ;
  • routine d’engagement ;
  • stories ;
  • reels ;
  • prospection en DM ;
  • veille et analyse des résultats ;
  • etc.

Cette liste est évidemment non exhaustive, mais elle te permet de te rendre compte de l’absurdité de ne faire payer à ses clients qu’un nombre de posts, et pas une offre globale.

Une fois que tu as mis à plat tout ce que tu dois faire pour ton prospect, regarde le travail à effectuer et demande-toi honnêtement en dessous de quel prix tu ne peux pas descendre pour cette mission : c’est ton prix plancher. Ensuite, demande-toi quel serait le prix idéal que tu aimerais facturer. Il ne doit pas y avoir une différence de plus de 15 % entre ces deux prix.

Tu proposeras donc ton prix idéal aux clients tout en gardant une marge de négociation qui correspond à la différence jusqu’à ton prix plancher. Et voilà : tu sais maintenant comment fixer ton tarif en community management freelance !

 

Et après ?

Être en mesure de fixer ses tarifs, c’est déjà une (très) bonne chose ! Mais ça ne fera pas de toi un CM qui vit confortablement de son métier tout en profitant un maximum de sa liberté. Pour que tes clients acceptent tes prestations au prix qui est juste pour toi, tu dois acquérir d’autres compétences. Tu dois aussi avoir défini ta niche, déterminé comment tu vas aider ton client idéal et clarifié ton propre système d’acquisition client.

Tu as une expertise sur les réseaux sociaux et tu veux développer ton business de CM freelance, tu vas adorer la checklist du CM freelance que j’ai créée ! Il te suffit de t’inscrire ci-dessous pour la recevoir. Alors, prêt à tout exploser ?

Loading...